Commerce - Initiatives

Redynamiser les territoires avec les Boutiques à l’essai

La Fédération des Boutiques à l’essai accompagne les communes et les intercommunalités qui souhaitent permettre à des personnes de tester leur projet pendant plusieurs mois, au sein d’une boutique pilote.

Redynamiser les territoires avec les Boutiques à l’essai
Redynamiser les territoires avec les Boutiques à l’essai

Comment redynamiser le commerce sur sa commune ? Avec l’opération «Ma Boutique à l’Essai», les collectivités peuvent bénéficier de l’aide et de l’expertise d’un dispositif testé en 2013 et aujourd’hui accessible dans tous les territoires. L’idée consiste à proposer à un porteur de projet de tester son idée de commerce dans un local vacant, rénové et prêt à l’emploi, mis à sa disposition pour un loyer réduit pendant une période de six mois, renouvelable une fois. Et ce dernier bénéficie également, pendant tout le temps de l’opération, du soutien d’un réseau de partenaires locaux.

Redynamiser les centres-villes et encourager l’activité locale

La première boutique à l’essai a été lancée en 2013. Le test ayant été concluant, la Fédération des Boutiques à l’essai a été créée pour déployer le dispositif à l’échelle nationale. Et depuis 2014, plus d’une centaine de collectivités ont ouvert de tels commerces. Dès lors qu’une commune ou une intercommunalité est intéressée, la Fédération met toute son expertise et ses réseaux à son service pour accompagner la mise en œuvre de l’opération. Objectif : redynamiser les centres-villes et encourager l’activité locale.

Accompagner les collectivités et les porteurs de projet

Après avoir recensé les locaux commerciaux vacants, la collectivité doit réunir un réseau de partenaires, aussi bien locaux que nationaux (associations et réseaux d’accompagnement, chambres de commerce et des métiers, banques, bailleurs privés ou publics…) chargés d’accompagner le porteur de projet. Ensuite, un appel à projets est lancé et relayé à l’échelle locale et nationale. Un comité de sélection est alors chargé de choisir les projets de la ou des candidatures les plus solides. Enfin, tous les travaux nécessaires sont réalisés par le bailleur avant la mise à disposition des locaux. À toutes les étapes de l’opération, la collectivité est elle-même accompagnée par la Fédération des Boutiques à l’essai. Les porteurs de projet intéressés par une Boutique à l’essai peuvent aussi contacter la Fédération qui les aiguille vers des appels à projets.

Un dispositif décliné en fonction des territoires

Le dispositif : «Opération Ma Boutique à l’Essai» vise donc à redynamiser les centres-villes via l’installation de commerces, et ce, quelle que soit la taille de la commune. Or, la Fédération propose un programme similaire, «Ma Boutique, mon Quartier», dans les Quartiers prioritaires de la Politique de la Ville (QPV), afin d’encourager l’esprit d’entreprendre, de développer les commerces et les services à la population, dans ces quartiers. Elle anime aussi un troisième dispositif, «Mon commerce, mon village», destiné aux territoires ruraux, afin d’y maintenir ou d’y implanter des commerces et autres services de proximité. Enfin, la Fédération a lancé un tout nouveau programme, «Mon resto à l’essai» dans des locaux de bars ou de restaurants. Le premier test a été lancé à l’automne 2020, à Vitry-le-François (Marne).

Une initiative qui essaime sur tous les territoires

Des opérations Boutiques à l’essai sont actuellement en cours à Jausiers (04), La Ciotat (13), Miramas (13), Angoulême (16), Monsempron-Libos (47), Marjevols (48), Laval (56), Houplines (59), Landrecies (59), Saint-Pol-sur-Ternoise (62) et Moissac (82). Mais depuis la création de ce dispositif, de tels commerces ont déjà été ouverts, par exemple, à Barcelonnette (04), Dignes les Bains (04), Aubagne (13), Marseille (13), Vitrolles (13), Cognac (16), Redon (35), Laval (38), Cherbourg (50), Faches-Thumesnil (59), Maubeuge (59), Roubaix (59), Wattrelos (59), Compiègne (60), Noyon (60), Béthune (62), Bruay la Buissière (62), Hesdin (62), Orthez (64), Dieppe (76), ...