Couverture, forfaits, téléphones : faut-il craquer pour la 5G ?

Le déploiement du réseau 5G ne fait que commencer, les forfaits ne sont pas encore tous compétitifs et les téléphones restent chers. Faut-il passer à la 5G dès maintenant ou attendre ?

Couverture, forfaits, téléphones : faut-il craquer pour la 5G ?
Couverture, forfaits, téléphones : faut-il craquer pour la 5G ?

L’UFC-Que Choisir a lancé l’attaque ( fin 2020) : la 5G française serait loin d’être attractive, avec des débits trop faibles, qui ne justifieraient pas l’achat de nouveaux téléphones et l’adoption de forfaits plus onéreux. Toutefois, la 5G mute rapidement. Aussi, ce qui était vrai hier ne l’est déjà plus tout à fait aujourd’hui. Faut-il passer à la 5G ?

La couverture 5G

Côté réseaux, vous allez rencontrer deux cas de figure. Le premier est le redéploiement en 5G d’antennes 4G sur les fréquences existantes. Un changement de protocole qui s’accompagne de gains en débit et en réactivité marginaux. Le second cas de figure est le déploiement de vraies antennes 5G sur la bande de fréquences des 3,5 GHz. Les débits grimpent alors d’un facteur allant de 3 à 4 par rapport à la 4G, pour dépasser souvent les 500 Mb/s effectifs. La latence est également en net progrès.

L’Arcep (Autorité de régulation des communications électroniques) propose un observatoire du déploiement de la 5G qui fait le point sur la situation. Pour la fréquence reine des 3,5 GHz, c’est Orange qui est en pointe, avec 475 sites 5G, devant Free Mobile (221), Bouygues Telecom (115) et SFR (97). Côté redéploiements de fréquences existantes, Free Mobile caracole en tête avec 5 303 sites à 700 MHz passés en 5G, suivi de Bouygues Telecom, qui a basculé 1 323 sites 1800-2100 MHz en 5G.

Plusieurs grandes villes proposent aujourd’hui des antennes 3,5 GHz. À l’exception notable de Paris, où la situation est bloquée (alors que la petite couronne est bien couverte). Et de nombreux autres abonnés profiteront d’un réseau optimisé par rapport à la 4G+, avec un débit maximal par site atteignant au moins les 240 Mb/s.

Les forfaits 5G

Sur le terrain des forfaits, les évolutions sont rapides. Il est donc prudent à ce stade de ne pas opter pour des contrats avec engagement. Dans les offres sans engagement de SFR (RED) et de Bouygues Telecom (B&You), les forfaits 4G les plus fournis en data proposent sans surcoût le support de la 5G. Soit à titre promotionnel (SFR), soit à titre permanent (Bouygues Telecom). À ce stade, Sosh n’a pas encore dévoilé ses forfaits 5G. Orange joue donc la montre.

À terme, il faut s’attendre à des forfaits 5G proposant environ 50 % de data en plus que leur équivalent 4G, pour un prix inchangé. Free Mobile a tracé la voie vers cette tendance en troquant son forfait 4G 100 Go à 19,99 euros pour un forfait 4G/5G 150 Go, au même prix. Et tous les abonnés au forfait précédent ont automatiquement été basculés vers le nouveau.

Dernière tendance, les forfaits totalement illimités, sans enveloppe de data mensuelle. À ce jour, seuls Orange et SFR se sont lancés dans la course, sur des contrats avec engagement. Mais l’illimité total devrait faire des émules, y compris sur les forfaits sans engagement. Guettez les offres spéciales !

Les téléphones 5G

Un petit coup d’œil sur le site d’un grand fournisseur nous montre qu’à l’heure actuelle, les moins chers des smartphones sont à 69,95 euros en 4G, 169,95 euros en 4G+ et 299,95 euros en 5G. Mais les téléphones compatibles 5G deviennent, chaque jour, de plus en plus abordables. Et ils supportent toutes les fréquences actuellement utilisées en France. La 5G à 26 GHz n’est certes pas encore prise en charge, mais elle n’arrivera de toute façon pas avant plusieurs années.

Si vous êtes un gros consommateur d’Internet mobile et que vous avez prévu de changer de smartphone dans l’année pour un modèle de milieu ou de haut de gamme, basculer vers la 5G est vivement conseillé : les bénéfices seront là, sans surcoût et vous serez prêt pour la suite. Dans la négative, rien ne presse : le déploiement du réseau à haute vitesse ne fait que commencer, les forfaits n’ont pas encore atteint leur optimum et des smartphones 5G d’entrée de gamme sont appelés à sortir courant 2021.


Illustration possible : https://pxhere.com/fr/photo/1605512 / David Feugey

David FEUGEY